Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques - Retour à la page d'accueil

LES FONDAMENTAUX DE L’ENSEIGNEMENT DU LANGAGE ORAL


                Du langage en situation ................... au langage d'évocation ............... au langage écrit

 

 

Vocabulaire

Syntaxe

Articulation

Dispositif

Rôle de l’enseignant (e)

Situations

Lequel ?

Cf le vocabulaire de base proposé par Philippe Boisseau

 

 

Laquelle ?

Cf  les objectifs syntaxiques

Travail sur la phonologie des voyelles et des consonnes.

Cf : tableau d’acquisition des phonèmes

Grand groupe :

Situations de réception et d'écoute, socialisation, partage d'une culture commune.

 

Le modèle linguistique

La parole de référence modélisante sans approximation et utilisant des structures et un registre de langue.

Parler de quoi ?

Cf les thèmes les plus populaires dès 3 ans

le vocabulaire de base proposé par Philippe Boisseau

 

Faire progresser l’élève : Construction du vocabulaire passif et du vocabulaire actif

 

Comment ?

La mobilisation du lexique

 

Quand ?

 Cf Exemple de progression dans le domaine de la syntaxe

Travail à partir des comptines :

Cf exemples de comptines

Petit groupe :

Pour la production langagière, les activités de structuration et d'analyse de la langue, l'anticipation, l'aide et la remédiation, le tutorat entre pairs

Guide :

Accompagne et étaye la production langagière des élèves. Il propose, sollicite, crée des situations où l'élève converse, questionne, raconte, expose, justifie….

Parler à partir de quoi ?

Choisir des supports qui permettent de parler.

 

Cf quelques points de départ d’un projet.

Quand ?

Cf la progression proposée par Philippe Boisseau

La trace

Construire des outils qui permettent aux élèves de construire la syntaxe: les albums échos

Exemple 1

Exemple 2

Travail sur les paires distinctives.

Cf exemples à partir d’imagiers

Situation duelle :

Avec l’enseignant, l’ATSEM, un autre enfant

Les relances :

Elles visent la quantité de production par l’enfant.

Le feed-back :

Permet à l’enfant de voir qu’il a été compris et le motive à continuer son effort d’expression

Parler pourquoi ?

L’intérêt de la communication doit être perçu par l’enfant.

Catégorisation :

Entrevoir comment les noms et les concepts qui leur correspondent se classent les uns par rapport aux autres.

 

Travail sur les syllabes.

Jouer avec des mots, inventer des mots

Avec présence ou pas de l’enseignant(e) :

Exemple du coin dinette : c’est l’aménagement matériel qui induit le langage

Créé (e) des situations pour apprendre :

Mise en place de situations réelles de communication. Parler pour….

Mettre en place des projets pédagogiques.

 

Cf : Exemple de trame d’un projet

La trace, les outils :

Construire des outils qui permettent aux élèves de retrouver des mots :

Abécédaire, affichages, boîtes à mots, imagiers

Créé (e) des situations permettant de réactiver des connaissances :

Utiliser une fois un mot ne permet pas d’apprendre.

Il faut aborder le vocabulaire en croisant plusieurs situations de repérage-découverte-emplois et réemplois

Exemples d’activités pour mobiliser le vocabulaire

Exemples d’activités pour mobiliser la syntaxe

Evaluation :

C’est un enseignement individualisé : une évaluation en début et fin de séquence permet de mesurer les écarts et les progrès. La construction de grilles d'observation (lexique et syntaxe) sur des objectifs ciblés de séance est un outil efficace pour suivre les élèves et organiser des groupes de langage

               Exemple grille TPS/PS                              Exemple grille MS                                         Exemple grille GS

Rechercher